menuFnac

MONASTERE ROYAL DE BROU

63, bd de Brou
01000 BOURG EN BRESSE

Ajouter MONASTERE ROYAL DE BROU à mes alertes

Laissez-vous emporter par la merveilleuse histoire du monastère royal de Brou, preuve d'un amour qui se voulait éternel, bâti dans la pierre et le marbre au début du XVIe siècle par Marguerite d'Autriche. Situé à 35 mn de Mâcon et à 1 h de Lyon, découvrez ce chef-d'œuvre du gothique flamboyant, mausolée princier abritant trois magnifiques tombeaux.

Visiter le monastère royal de Brou à Bourg-en-Bresse

• Une église de style gothique flamboyant (1513-1532) et un somptueux monastère. Ce joyau architectural édifié entre 1506 et 1532, comprend une église de style gothique flamboyant, à la haute toiture de tuiles vernissées et colorées, et un monastère à trois cloîtres bordés de galeries hautes et basses, cas unique en France. L'église de Brou est à la fois une chapelle votive, un temple du souvenir et un écrin somptueux pour trois tombeaux princiers ; celui de Marguerite d'Autriche, de son époux, Philibert le beau et de sa belle-mère Marguerite de Bourbon. La statuaire flamande des tombeaux et du retable, son jubé, les stalles et les vitraux d'origine en font un ensemble patrimonial unique.

• Un musée. Le monastère abrite aujourd'hui le musée de Brou aux riches collections d'art français, flamand et italien, du XVe au XXe siècle avec des expositions temporaires dans les salles capitulaires, des sculptures du XIIe au XVIIe siècle dans le réfectoire, et des collections de peinture dans les anciennes cellules des moines.

Connaître le monastère royal de Brou à Bourg-en-Bresse

• Un monument chargé de sens. Au début du XVIe siècle, Marguerite d'Autriche (1480-1530), fille de l'empereur Maximilien Ier et régente des Pays-Bas fit bâtir le monastère royal de Brou pour témoigner de l'amour éternel qu'elle portait à son époux Philibert II le Beau, duc de Savoie, mort prématurément à l'âge de 24 ans.