menuFnac

Charles Lloyd

Ajouter Charles Lloyd à mes alertes

Né le 15 mars 1938 à Memphis, Tennessee (Etats-Unis)
Saxophoniste  pour qui la pratique de la musique s’apparente à une recherche spirituelle, Charles Lloyd apparaît à l’aube du XXIe siècle comme l’une des dernières voix majeures  du jazz des années 1960. Originaire de Memphis, l’un des berceaux du blues et capitale de la « soul music », il grandit dans une maison qui sert d'hôtel aux musiciens noirs de passage. Pris en main par George Coleman dans son apprentissage du saxophone alto dont il a commencé à jouer à l’âge de neuf ans en autodidacte. C’est cependant le pianiste Phineas Newborn, qui tient le rôle le plus important : il lui fait entendre Charlie Parker, lui joue ses disques, et l’initie au be-bop. Néanmoins, ses débuts professionnels se font dans des formations de rhythm’n’blues. 

En 1956, Lloyd s’installe à Los Angeles comme étudiant de la University of Southern California où il est élève de Halsey Stevens, spécialiste de Bartok, et découvre les compositeurs classiques et contemporains et perfectionne ses compétences d’instrumentiste. 

En 1964, installé à New York, il remplace Yusef Lateef dans le sextet de Cannonball Adderley, groupe qu’il quitte l’année suivante. Il forme en 1966 un quartet avec Keith Jarrett, Cecil McBee et Jack DeJohnette qui, en trois ans, connaît un succès international. Après la dissolution du groupe en 1969, Lloyd, pour des raisons personnelles (décès de sa mère, toxicomanie), s'écarte de la scène et délaisse la musique. . Il enregistre quelques albums qui font écho à ses nouveaux centres d’intérêt spirituels très éloignés du jazz.

Définitivement relancée, sa carrière s’appuie désormais sur des musiciens comme la pianiste Geri Allen, les contrebassistes Bo

Il faut attendre jusqu’en 1981 et sa rencontre rocambolesque avec Michel Petrucciani (alors âgé de dix-huit ans) pour que se réveille la passion endormie de Charles Lloyd pour le jazz à son contact.

Actualité de l'artiste